Hello :)

L'an dernier, j'avais suivi sur Instagram plusieurs défis de yoga, notamment ceux organisés par Kino MacGregor et Kerri Verna. Je vous avais aussi parlé des 30 jours de stretching, The Stretch Project, organisé par Cassey Ho de Blogilates; tout ça me faisait beaucoup de bien, mais par manque de temps et du fait de la fatigue (et des soucis de santé successifs) j'ai du arrêter sur les derniers mois de l'année. Je regrettais ma pratique quotidienne, et du coup en mai comme tout s'est calmé (personnellement et professionnellement) j'ai pensé que ce serait le meilleur moment pour m'y remettre. J'ai donc choisi de suivre le défi May I Begin Yoga.

Histoire de donner une unité à tout ça, j'ai choisi de prendre toutes mes photos en noir et blanc. Ça permettait aussi de les distinguer des autres dans mon flux ;) Les postures n'avaient rien d'extrêmement compliqué (c'est aussi pour ça que j'avais choisi ce challenge), il s'agissait de reprendre les bases, et Kino faisait à chaque fois une vidéo d'accompagnement sur sa chaîne YouTube. Même si je ne les ai pas toutes regardées, elles étaient de bons guides.

May I Begin Yoga

Très honnêtement, je ne m'attendais pas à grand-chose avec May I Begin Yoga. Ça faisait un moment que ma pratique était passée au second plan pour toutes les raisons que je vous ai mentionnées au-dessus, et du coup j'ai eu une bonne surprise :) Je ne pratique pas le matin, tout simplement parce que mon réveil sonne déjà à 5h30 et que je ne suis pas très fonctionnelle à cette heure-là… J'ai essayé, mais ça ne marche pas pour moi. C'est vrai que certains soirs je n'avais juste pas envie et je me suis un peu forcée, mais prendre ne serait-ce que 5 ou 10 minutes pour faire le point, me reconcentrer, m'a fait énormément de bien. Enchaîner quelques postures comme elles venaient, sans souci de "cohérence", juste pour le mouvement, était vraiment agréable. Et du coup, ça m'a obligé à déconnecter un peu, et j'allais me coucher plus sereine.
Certes, ajouter la posture du jour à la fin n'était pas toujours très "naturel", mais ce n'est pas non plus insurmontable. Et maintenant que j'ai trouvé l'organisation idéale pour prendre les photos, ça ne prend pas 4 heures non plus :D

Je ne suis pas de défi en ce moment, je pratique un peu comme ça vient, mais je m'y remettrai probablement en juillet. May I Begin Yoga m'a rappelé pourquoi j'avais commencé le yoga, et m'a fait beaucoup de bien. J'avais besoin de ça pour repartir à zéro, je crois!

Vous avez déjà essayé un défi yoga? Ça vous tente?

Hello :)

Quand j'ai annoncé il y a quelques semaines que j'avais obtenu mon diplôme de Personal Trainer, je vous ai demandé ce que vous aimeriez voir ici ayant rapport au sport. Et l'une des réponses concernait le foam roller, qui fait des apparitions régulières sur mon Snapchat (@selmatlbc, si vous voulez m'y rejoindre). Ça tombe bien, c'est un accessoire qui a pris une place importante dans ma routine sportive ces derniers mois!

Training - Foam roller

Qu'est-ce que le foam roller, et à quoi ça sert?

Comme son nom l'indique, c'est un rouleau en mousse très dense, le plus souvent (mais pas toujours) avec une surface en relief, sur lequel on va faire rouler ses muscles. C'est un accessoire d'auto-massage; d'ailleurs le nom anglais de la technique est "self myofascial release" (souvent abrégé en SMR), soit en gros "auto-soulagement myofascial".

Training - Foam roller

Pour simplifier, les muscles sont constituées de fibres qui vont toutes dans le même sens, en temps normal. Seulement avec l'entraînement, l'activité physique (ou son absence), la posture au quotidien, des "noeuds", des crispations peuvent se former dans le tissu qui entoure ces fibres, ce qui donne des points sensibles au toucher mais peut aussi gêner d'une manière générale (réduction de la mobilité, perte de force musculaire…). En venant masser ces points sensibles (dits "trigger points" en anglais, dont la marque la plus connue qui fabrique ces accessoires de massage a pris le nom), on va en quelque sorte défaire les noeuds et remettre les fibres musculaires dans le bon sens. Ça va aussi aider à la circulation du sang dans les muscles (2ème effet Kiss Cool: ça aide aussi avec la cellulite :D), et dans l'ensemble ça va leur permettre de travailler normalement, sans gêne, et donc améliorer la mobilité et l'amplitude de mouvement. L'idéal, c'est de s'étirer après le massage afin de redonner aux muscles concernés leur longueur normale (beaucoup de muscles "raccourcissent", c'est-à-dire sont plus tendus qu'ils ne devraient l'être // passer la journée assis derrière un bureau "raccourcit" les muscles de l'arrière des jambes, par exemple, ce qui conduit à des tensions et de l'inconfort, voire à des blessures). C'est pour ça que le foam roller est utile à tous, sportifs ou non ;)

Training - Foam roller

Comment l'utiliser?

On peut se servir du rouleau avant comme après un entraînement. Avant, ça va permettre de commencer à préparer les muscles à l'exercice pour prévenir les risques de blessure. On l'ajoute donc à sa routine d'échauffement; on peut se concentrer sur les muscles qui vont être le plus sollicités dans la séance à venir, ou sur ceux qui sont généralement problématiques. Après l'entraînement, utiliser le foam roller aura le même effet qu'un bon massage en profondeur sur les muscles qui ont travaillé. Ça permet un retour au calme, et de limiter les tensions musculaires consécutives à l'exercice (attention, ça ne supprimera pas vos courbatures ;), ça améliore simplement la récupération). Et ça peut aussi aider à relâcher les tensions après une journée de travail… Bref, utilisez-le dès que vous sentez que vous en avez besoin!

Training - Foam roller

Pour s'en servir, il faut le placer perpendiculairement au muscle choisi, et rouler lentement. Vous devriez sentir des points plus sensibles, plus douloureux. C'est normal que ce soit inconfortable, voire que ça fasse mal, comme un étirement, mais ça ne devrait pas être insoutenable; si c'est le cas, diminuez la pression du massage. Quand vous arrivez sur un point douloureux, rester une trentaine de secondes dessus. Vous devriez sentir le muscle se relâcher progressivement. Vous pouvez ensuite rouler plus vite, comme le fait Christelle du blog Le Canard Ivre dans cette vidéo ou Lucile Woodward dans celle-ci.
Restez bien gainé tout le temps du massage! Ce n'est pas parce que vous massez votre mollet ou vos adducteurs que le reste du corps ne doit pas travailler, bien au contraire ça rend le massage plus efficace et ça évite les mauvaises postures.

Training - Foam roller

Attention, ne roulez pas sur les articulations! Faites aussi attention au bas du dos avec un rouleau; pour cette zone préférez un accessoire plus petit, comme une balle (une balle de tennis fera très bien l'affaire). Autre petite précaution: ce n'est pas très agréable sur peau nue… Portez plutôt un caleçon long ;)

Training - Foam roller

Où l'acheter?

J'en possède deux (c'est l'avantage, ou l'inconvénient, d'habiter à deux endroits différents), un de chez Trigger Point (acheté sur Amazon) et un de chez Decathlon (celui sur les photos). Très franchement, je trouve que les deux se valent et si vous avez un plus petit budget n'hésitez pas à acheter le Domyos. Sinon Nike en fait aussi, tout comme Casall. Tout dépend de combien vous voulez/pouvez y mettre ;) Trigger Point fait aussi tout un tas d'autres versions (des rouleaux plus courts, plus longs, plus ou moins denses, des balles, des bâtons…), mais pour débuter il vaut mieux s'en tenir à un rouleau simple de taille moyenne, comme ceux que je mentionne plus haut.

Vous l'aurez compris, je ne peux plus m'en passer :) Et puis plus on s'en sert, moins ça fait mal, raison de plus pour l'utiliser souvent!

Vous connaissiez le foam roller? Je veux voir des photos si vous en avez un :)

Quand la fatigue s’accumule, on a un peu de mal à voir le bon côté de certaines situations. J’ai réussi à dormir un peu plus cette semaine, et à faire un peu plus de sport aussi, ce qui s’est largement ressenti sur ma façon d’aborder les choses! Sans aller jusqu’à dire que c’était une bonne semaine, on peut considérer que c’était une semaine correcte. Et c’est déjà pas mal! Faire le tour des choses positives aide beaucoup, alors voilà l’épisode #191!

7 positive things #191 What, Where

1- Retourner pédaler dans l’eau tout en m’abrutissant devant « Les Reines du shopping »
2- Rencontrer un personal trainer hyper positif et très inspirant
3- Découvrir le Pilates et trouver ça très chouette (c’est beaucoup moins intense que ce dont j’ai l’habitude, mais on sent quand même que ça travaille et j’avais besoin de quelque chose de plus « doux »)
4- Ne pas oublier un anniversaire sensible (je suis la fille qui se dit qu’elle ne doit surtout pas oublier d’appeler/envoyer un message toute la journée et finit par oublier quand elle a finalement un moment pour le faire)
5- Passer le samedi dehors, manger des gaufres et boire des jus frais
6- Admirer une démonstration de pole fitness avec des filles qui ne rentraient pas dans les standards (j’ai trouvé ça génial ^^)
7- Tenter l’acro-yoga avec l’Homme, se planter et surtout beaucoup rire

Comment s’est passée votre semaine?

When you get more and more tired, it can become hard to see the bright side of some situations. I managed to get more sleep and train more this week, which really helped improving my way of tackling things! I won’t go as far as saying that it was a good week, but at least it wasn’t a disaster. And that’s a start! Rounding up the positive things helps also, so here comes episode #191!

1- Go back on the Waterbike and cycle in front of dumb reality tv (oh, well…)
2- Meet a super positive and inspiring personal trainer
3- Discover Pilates and liking it (it was way less intense than what I’m used to, but it still felt like work and I needed something « softer »)
4- Not forget a sensitive birthday (I’m that girl who spends all day thinking that she shouldn’t forget calling/texting and ends up forgetting it when she finally has some time)
5- Spend Saturday outside, eat waffles and drink fresh juices
6- Watch a pole fitness show with girls who didn’t fit the usual standards (I found it awesome ^^)
7- Try some acroyoga with the Hubby, face-plant and laugh very hard

How did your week go?

C’est à nouveau le moment de faire le tour des produits qui m’ont accompagnée pendant le mois dernier! L’été, les vacances, je ne sais pas vous mais ce sont des périodes toujours un peu minimalistes chez moi. Moins de makeup, moins de vêtements, moins de stress… Alors les produits et objets qui résistent doivent être bons ;) Permettez-moi de vous présenter: mes cinq favoris d’août!

Mes 5 favoris d'août 2015

*L’Elixir soin des ongles d’Elissance Paris**: Il fait partie d’un set de trois produits que j’ai reçus lors de la Poulette Jungle Party, qui s’appelle « La Clinique des ongles abîmés ». Les deux autres produits (un vernis 3 en 1 et un gommage) sont chouettes aussi, mais c’est vraiment cette huile nourrissante qui remporte la palme. Délicatement parfumée, très pratique à appliquer avec son pinceau, elle ne me quitte plus. Je l’applique tout au long de la journée autour et sur mes ongles (quand ils ne sont pas vernis) pour les nourrir et protéger leur contour (il faut dire que je me mange les petites peaux quand je suis stressée, au moins avec ça j’évite et je répare les dégâts // moment glamour), et je sens que ça leur fait du bien.

*Mon minuteur à intervalles GymBoss: Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez du voir que j’ai commencé en août le Top Body Challenge. Plus par curiosité qu’autre chose, d’ailleurs je vous donne mon avis au fur et à mesure des séances sur Snapchat (mon pseudo: selmatlbc). Ce minuteur est parfait pour programmer les intervalles nécessaires à la réalisation des séances. Je l’avais reçu l’an dernier pour mon anniversaire, et j’avoue qu’il prenait un peu la poussière depuis que j’avais arrêté le Bikini Body Guide… Il y a des applis très bien aussi pour minuter les séances, mais j’aime bien mon petit chrono ^^

 *Le Top Body Challenge: Bon, vu que c’est le programme qui m’a accompagnée tout le mois d’août, je ne pouvais pas ne pas vous en parler. Il s’agit d’un programme sur 12 semaines composé d’un mélange de renforcement musculaire et de cardio (sachant que les séances de cardio sont « libres », s’entend que vous pouvez danser, courir, marcher vite, nager… enfin bref tout ce qui fait battre plus vite votre petit coeur); j’ai voulu le faire d’abord pour savoir de quoi il en retournait, puisqu’il revenait de plus en plus souvent dans les conversations et sur mon fil IG et que j’aime bien savoir de quoi je parle. Au final je trouve ça pas mal du tout, et je pensais vous faire un petit billet récap quand j’en serai arrivée à la moitié, ça vous dit?

* Mon Sephora Rouge Infusion teinte Peony: Alors lui, je ne le lâche plus depuis que je l’ai! Je suis tombée dessus par hasard en attendant Ingrid chez Sephora, et je l’adore. C’est la teinte parfaite pour « mes lèvres, en mieux » si je n’en mets qu’une seule couche, et si je les superpose j’arrive à une teinte pivoine très intense vraiment jolie. La tenue est aussi très bonne, et j’ai déjà une petite idée de la prochaine teinte que je vais choisir (il y en a 21 en tout, mais je vais me limiter).

*Mes Nike Air Zoom Pegasus 32: Je voulais une paire de baskets polyvalente pour quand je pars en voyage, pour ne pouvoir emporter qu’une seule paire de chaussures même si je veux faire du sport. J’ai suivi les conseils de la vendeuse du Nike Store de St Michel, et je ne regrette pas du tout. Elles sont hyper confortables, légères, et suffisamment sobres pour être portées avec une tenue de ville (je les ai même mises avec une robe plutôt élégante à Londres et ça ne choquait pas). Je les porte pour courir et faire des séances de training, mais aussi simplement pour marcher en journée (je me vois mal monter mes 323 marches en escarpins…).

Et vous, quels ont été vos chouchous en août?

The time has come again to take a look at the products that accompanied me all along August!

En ce moment on voit fleurir sur Instagram des défis de yoga ou de stretching, dans la lignée des challenges abs/squats/push ups sur 30 jours. Bon, peut-être que c'est juste parce que je suis de plus en plus de comptes de yogi ou de fitness trainers ^^ J'ai choisi en juin de participer à celui organisé par Cassey Ho de Blogilates, The Stretch Project: 30 postures et étirements à réaliser chaque jour au fur et à mesure du mois.

The Stretch Project

Je dois dire, pour être honnête, que je ne rate quasiment jamais les étirements après une séance de sport, et que je me considère comme plutôt souple. Il y a de grands débats sur l'utilité des étirements, ou la meilleure méthode et le meilleur moment pour les faire, mais moi je fais comme je le sens ;) Si ça me fait du bien, c'est bon! J'essaye de systématiquement m'étirer au moins un peu après une séance de sport, même si ça doit attendre que je sois rentrée, et de faire une session plus longue par semaine où je ne fais que ça. Ça m'a fait un peu bizarre d'intégrer les postures imposées à ma routine (et de les photographier pour les publier ^^), mais c'était sympa.

The Stretch Project

Au final, je suis vraiment contente d'avoir participé à ce challenge. Je n'étais pas sûre que j'arriverais à tenir le rythme d'une photo par jour, mais ça s'est plutôt bien passé! The Stretch Project m'a permis de voir sur quels points j'avais encore besoin de travailler (bouh la souplesse du dos), et dans quelles postures j'étais le plus à l'aise. Ça m'a tellement plu que je remets ça au mois de juillet! Je participe au Back To Backbends organisé par Kino MacGregor et Keri Verna sur Instagram (qui a justement pour but de faire travailler les postures de yoga avec inclination du dos), et j'ai décidé de suivre aussi le calendrier Journey To Splits de Blogilates pour avancer dans ma pratique des écarts (oui, réussir à faire le grand écart fait partie de mes objectifs avant 30 ans // me débarrasser de ma petite couette du gras sur le ventre aussi // c'est bon, j'ai encore 2 mois et demi… quoi c'est déjà dans 2 mois et demi??!) mais je ne posterai pas les photos sur IG. Sauf peut-être si j'arrive à passer un grand écart d'ici la fin du mois ;)

Et vous alors, souple ou pas souple? Tentées par l'un de ces challenges?

If you're on Instagram, you can't have missed the constant flow of challenges that's going on. It might be because I've been following an increasing number of personal trainers/yoga teachers/fitness addicts lately, but anyway. After the "30 days to" abs/squats/push-ups, there are more and more yoga and stretching challenges, and that's what I went for in June. I signed up for The Stretch Project, hosted by Cassey Ho from Blogilates: 30 postures and stretches to follow along the month.

I have to say, for the sake of honesty, that I basically never skip stretching when I workout, and I consider myself a fairly flexible person already. There are many discussions as to when or how you should stretch, but all I know is I want to do what feels good for me. I try to always stretch after a workout, even if it has to wait until I'm back home, and to do one longer stretching session per week. It felt a little weird to insert the selected postures into my routine (and to take pics of them to publish ^^), but it was good fun.

After all, I'm really happy to have taken part to that challenge. I wasn't sure I could stick to the pace of a photo per day but it went quite well! The Stretch Project made me see where I still had to work (my back is super straight and my shoulders are tight as hell, for example), and where I was more comfortable. I even liked it so much I embarked on a new challenge for July! I'm in for Back To Backbends hosted by Kino MacGregor and Keri Verna on Instagram (that actually focuses on working the yoga backbending postures), and I decided to also follow Blogilates' Journey To Splits to go further in my splits practice (yeah, doing side splits is kind of a "before 30" goal // like loosing my comfy layer of belly fat // I'm good, I still have 2 and a half months… wait, what??! Where did the rest of the year go??!) but I won't post the pictures on IG. Except maybe if I can make it into side splits until the end of the month ;)

Are you flexible? Would you take one of these challenges?