Je vous emmène… En Ecosse sur l’île d’Islay

Je fais une petite digression, je n'ai toujours pas terminé de vous raconter mon voyage de septembre dernier, mais entretemps je suis retournée en Ecosse et j'ai très envie de vous en montrer d'autres images… Cette fois je suis partie avec l'Amoureux pour son anniversaire, et nous sommes allés sur l'île d'Islay. Elle est très connue pour ses whiskys (8 distilleries en activité pour à peine 3000 habitants… heureusement que l'export fonctionne bien), qui ont la particularité d'avoir une saveur tourbée très marquée. L'idée, c'était d'aller visiter l'une de ces distilleries, celle qui produit le whisky préféré du Mari.

Isle of Islay - La traversée

Islay (qu'on prononce aïla, allez savoir pourquoi) est située plus au sud que Skye, à hauteur de Glasgow et sa côte Sud fait directement face à l'Irlande. On ne peut l'attendre que par ferry, environ 2h30 depuis Kennacraig, ou par avion en provenance de Glasgow; nous avons pris le ferry puisque nous étions en voiture (objectivement indispensable sur l'île). Je n'ai pas fait beaucoup de photos du trajet aller parce qu'il a fait un temps de chiotte très moche, il s'est mis à pleuvoir environ dix minutes après le départ, mais au retour le lever de soleil sur l'île voisine de Jura était magnifique.

Isle of Islay - La traversée

Ce qui est étonnant avec l'île d'Islay, c'est qu'elle est très plate: il n'y a aucun munro et le point culminant est à 491m. On n'est plus du tout dans les sommets découpés des Highlands, ou même dans les Cuillin de l'île de Skye! Et c'est calme… En même temps, avec moins de six habitants au kilomètre carré, on n'est pas embêté par les voisins ^^ À nouveau, on s'est retrouvés en détox numérique forcée du fait de l'absence totale de réseau téléphonique (on a quand même croisé une cabine rouge au milieu de nulle part… on aurait du tester si elle fonctionnait!), mais ça ne nous a pas trop manqué (il faut dire qu'il y a le wifi gratuit dans tous les bars/restaurants/boui-bouis).

Isle of Islay - La route d'Ardtalla

D'une manière générale, les côtes de l'île sont plutôt découpées; il y a beaucoup plus de falaises que de plages, mais celles-ci sont quand même belles (dans le genre désolé, disons, on n'est pas dans les Caraïbes non plus). Nous avons passé une bonne partie de la journée au Sud, là où se situe la distillerie que nous voulions visiter. En l'occurrence, il y en a 3 le long de l'A846 sur une distance de moins de 3 miles… Nous sommes aussi allés carrément au bout de la route, à la recherche d'une croix et d'une plage qui nous avaient été indiquées par nos hôtes du B&B (une grande maison perdue au milieu de la réserve naturelle du Loch Gruinart, avec vue sur les plaines, et pas un bruit autour // pour moi qui travaille à Paris, c'était merveilleux). À un moment nous nous sommes arrêtés pour admirer la vue (en restant dans la voiture pour éviter la pluie qui venait de se remettre à tomber // il faut dire qu'on a eu beaucoup de pluie et même de la grêle pendant la première partie de notre voyage…), et j'ai entendu du bruit sur ma droite. Quand j'ai tourné la tête, j'ai vu un cerf tranquillement en train de brouter à même pas dix mètres de la voiture…

Isle of Islay - La côte entre Port Ellen et Laphroaig Isle of Islay - Kidalton CrossIsle of Islay - ArdtallaIsle of Islay - ArdtallaIsle of Islay - La route d'Ardtalla

Il était prévu au départ que nous ne passions qu'une demi-journée sur l'île, mais des soucis techniques (la compagnie de ferries n'est visiblement pas toujours très fiable…) nous ont obligés à rester une nuit de plus. Au final aucun regret, bien au contraire car ça nous a permis de passer une journée entière à nous balader partout, et de découvrir des lieux magnifiques.
Après les distilleries sur la côte Sud, nous sommes remontés vers le Nord de l'île, le loch Gruinart et la région des Rhinns d'Islay (les "promontoires" en gaélique écossais, ce qui sonne un peu prétentieux vu que le plus haut sommet de la région culmine à 232m // toute la région est une Zone de Protection Spéciale pour les oiseaux sauvages). Nous avons suivi la route autour de la péninsule sans but bien défini, juste l'envie d'aller voir à l'extrémité Ouest, l'océan Atlantique. Par un hasard complet, en voulant nous approcher du bord d'une falaise pour avoir une meilleure vue, nous y avons découvert des dunes descendant vers une baie (on a aussi vu plein de moutons un peu idiots, mais c'est une autre histoire…). En me tenant sur la plage, j'ai compris pourquoi on a pu croire que l'horizon était la fin du monde. Juste le bruit des vagues et du vent, j'aurais pu rester là pendant des heures.

Isle of Islay - Loch Gruinart Isle of Islay - En haut de Saligo BayIsle of Islay - En haut de Saligo Bay

Isle of Islay - Saligo Bay

Comme quoi, c'est important aussi de ne pas trop s'accrocher à son planning et de se laisser porter (je suis un peu une psychopathe de l'organisation, j'avoue, et ça me stresse quand ce que j'ai prévu ne fonctionne pas…). J'ai décroché un peu, et ça m'a fait du bien.

Isle of Islay - Saligo BayIsle of Islay - Saligo Bay

Il a malheureusement fallu quitter la plage, notamment parce que tout ferme tôt sur l'île et qu'on commençait à avoir faim! Au passage, je vous recommande fortement Katie's Bar, dans le village de Bridgend: la nourriture y est excellente, les produits très frais, et la patronne Lorna adorable :)

Isle of Islay - Loch IndaalIsle of Islay - Loch Indaal

Nous nous sommes levés à 4h30 le lendemain pour prendre le premier ferry vers le continent, mais ça en valait vraiment la peine. Quand nous sommes partis, le soleil dépassait à peine les hauteurs de Jura, l'île située entre Islay et le continent, et les couleurs étaient magnifiques. L'Amoureux s'est endormi sitôt quitté le port, et moi je l'ai rejoint après avoir fait autant de photos que possible :) Je suis restée fascinée par ce phare aperçu à l'aller sous la pluie, situé au bout de nulle part… J'ai lu ensuite qu'on ne peut le rejoindre que par la mer ou à pied, mais la randonnée est un peu périlleuse.

Isle of Islay - Port AskaigIsle of Islay - JuraIsle of Islay - Le phare de McArthur's Head

J'espère que cette petite balade vous a plu, et qui sait vous a peut-être donné envie d'aller voir l'île d'Islay de vos propres yeux? De mon côté, j'ai vraiment adoré et je ne serais pas contre l'idée d'y retourner pour un peu plus longtemps… Alors, tentées?

Si vous voulez retrouver mes autres billets sur l'Ecosse, c'est par ici: étape 1étape 2étape 3

I'm going to digress a little, I'm not even done yet with telling you about my trip from last September, but then I've been to Scotland again and I really want to show you other pics… This time I brought my Sweetheart with me, it was his 30th birthday present, and we went to the Isle of Islay. It's well known for its malt whiskys (8 working distilleries for barely over 3000 inhabitants… good thing export's going well), that have the specificity to be strongly peat-tasting. The idea was to visit one of those distilleries, the one producing the Hubby's favourite drink.

Islay (pronounced Isla, God knows why) is more southern than Skye, basically as low as Glasgow and with the South-East coast facing directly Ireland. It can only be reached by ferry (around 2h30 from Kennacraig) or by plane from Glasgow; we chose the ferry since we were driving (you have to have a car there). I didn't take many pics from the trip to since the weather was seriously against us, it started raining like 10 minutes after we left, but on the way back the sunrise over the neighbouring island of Jura was magnificent.

What is surprising with the Isle of Islay, is that it's rather flat: there are no munros and the highest point is 491 meters high. It is very different from the Highlands or even the Cuillins on Skye! And it's so quiet… Well you'd expect it, what with under six inhabitants per square kilometer ^^ We found ourselves forced to digital detox again by the totale absence of mobile network (we did actually pass a red phone booth in the midde of nowhere… we should have checked if it was working!), but we didn't really miss. Though I have to mention there's free wifi in every bar/restaurant/hotel/whatever.

Generally speaking, the coasts of the island are pretty sharp; there are more cliffs than beaches, but these are still gorgeous (in a desolate, God-forsaken kind of style, we're not in the Carribeans). We have a good part of the day in the South, where the distillery we wanted to visit is. Actually, there are three distilleries along the road on a 3-mile stretch… We also went to the end of the end of the road, looking for a cross and a beach that were recommended by our hosts at the B&B (a big house lost in the middle of the Loch Gruinart Nature Reserve, with a view on the flats, and not a sound or soul for miles around // for the Paris worker I am, that was wonderful). At some point we stopped to take in the view (from the car to stay out of the drizzle falling again // you have to say we got quite a lot of rain and even hale during the first part of our trip…), and I heard some noise to my right. When I turned to check, I saw a deer eating like 10 meters away from the car…

The initial plan was to spend only half a day on the island, but some technical issues with the ferries grounded us there for an additional night. Honestly I don't regret it, since it allowed us to spend a full day wandering around discovering the most amazing places.
After the South coast distilleries we went back up North, to the Loch Gruinart and the Rhinns of Islay (that meaning "promontories" in Scottish Gaelic, which sounds a bit preposterous if you consider the highest point is 232m // the whole area is a Special Protection Area for wild birds). We followed the road around the peninsula without a real aim, we just wanted to see the West tip and the Atlantic. At some point we dismounted to check out the view from closer to the edge of the cliffs, and by chance (after passing cautiously around some mean-looking sheep) found dunes descending to a bay. When I was standing on that beach, I understood how people could think that the horizon was the end of the world. Just the sound of waves and wind, I could have stayed there for hours.

That goes to show that it's sometimes good to let go of your plans and just go with the flow (I'm a bit of an organising nut, I confess, and it stresses me out considerably when what I've planned doesn't work…). I unplugged for a while and it felt good.

We had to leave the beach though, also because everything closes early there and we were getting very hungry! On a sidenote, I can only recommend Katie's Bar in Bridgend: the food is great, the products very fresh, and the owner Lorna is lovely :)

We got up at 4h30 the next morning to take the first ferry to the mainland, but it was worth it. The sun was just rising over the hills of Jura, the island that separates Islay and the mainland, and the colours were amazing. My Sweetheart fell asleep right after we left port, and I joined him there after I took as many pics as I could :) I'm fascinated by this lighthouse that I had seen under the rain two days before, standing at the edge of nowhere… I read that you can only reach it by boat or by foot, but the hike is hazardous.

I hope you enjoyed this trip! I know I loved it and I wouldnt' be against going back for a longer stay… Islay's calling me! So what do you think, would you go?

To see my other posts about Scotland, they're here: step 1step 2step 3

Un petit mot?